Mon abécédaire cistique : contes et légendes, le O

Publié le par crevette76

Règles du jeu
Continuer l'abécédaire


la piste du Club des trois

O = Ohlain

Un soir d'automne où le vent et la pluie fouettent avec violence les fenêtres du château, le seigneur d' Olhain festoie, entouré de nombreux convives. Le vin coule à flot. Soudain les rires des invités s'arrêtent net, lorsque des coups retentissent à la porte du château. Le seigneur fait ouvrir la porte afin de savoir quel est l'insolent qui ose troubler la fête. Un vieillard , à barbe blanche, vêtu comme un mendiant, demande un peu de nourriture et asile pour la nuit. Le châtelain, emporté par son ivresse, raille le vieil homme, l'insulte, le menace et finit par lui plonger sa dague dans le ventre. Avec la complicité de ses invités, il fait disparaître le corps du pèlerin dans les fossés du château.

Le lendemain , tous les convives se réunissent dans la salle du banquet mais leurs consciences étaient troublées par le meurtre de la veille. Pendant le repas du soir , des moines , dont la tête est cachée par une lourde capuche, apparaissent dans la salle et se placent derrière chacun des invités assis autour de la table. Les ombres projetées sur les murailles du château paraissent lugubres. Chaque moine lève alors le bras armé d'une dague au dessus des convives et le laisse retomber sur leur tête. Un cri affreux retentit alors dans les fossés du château. Les moines fantômes disparaissent , laissant toute la salle dans l'effroi. Les invités quittèrent le château le lendemain. Le seigneur d'Olhain déserta le château pour aller s'installer à la cour du Comte de Flandres.

La légende raconte qu'ils moururent tous de mort violente dans l'année.

Depuis ce jour, la salle du banquet est hantée, certaine nuit, par l'âme du vieux pèlerin .

Image

Commenter cet article