Les petits plaisirs du cisteur, épisode 2

Publié le par crevette76

La base arrière...

Ce qui est bien quand un cisteur en connait au moins un autre, c'est que même si on choisit de partir cister seul à un moment donné, on ne l'est jamais totalement.
On peut toujours à un moment dégainer le portable pour placer le fameux :
- Houston ?... On a un problème...
Et là... magie de la grande communauté, à l'autre bout du bigophone on a quelqu'un qui se dépètre de VOTRE problème pour vous aider, vous, à dénicher la petite boite alors qu'en fait vous êtes sur le terrain mais qu'il vous manque le truc essentiel :
- mais tu comprends ce n'est qu'en arrivant sur le spot que je me suis rendu compte du truc et donc je pouvais pas faire autrement...
Bon moi en réalité je ne l'ai pas fait souvent... Une fois, juste une... sur un spot dont l'énigme ne disait pas grand chose de particulier et que j'avais localisé avant ma chasse.
J'arrive sur place, je trouve le spot... et environ 24367 possibilités de caches dans le périmètre concerné !
Je tourne un peu, en essayant de me remémorer l'énigme plus en détail... rien !
Bon allez, pour une fois je demande de l'aide en live : je sors le portable :
- allo Houston ?
- heu..?
- c'est toi, ça va ? Bon il faut que tu m'aides : je cherche une ciste et j'ai pas l'énigme...
- Ha ben c'est pas pratique c'est sur... et moi j'ai pas d'ordi là : je suis dehors
- Bon alors je suis devant le crucifix et y'a des haies partout...
- Ouais, je vois. Alors pour l'énigme, je peux pas te dire hein... mais à mon avis t'as juste à regarder à gauche. Sinon moi je cherche le petit chinois, ça te dis rien ?
- ... "assieds-toi au bord de la rivière et tu verras passer le corps de ton ennemi"
- D'accord... toi non plus tu ne sais pas trop quoi !

Hé ben croyez moi si vous voulez, après ça j'ai appelé une autre base pour me relire l'énigme (qui ne m'éclairait pas plus que ça sur la cache en elle même)... et puis je suis allée regarder "à gauche" : la ciste m'y attendait, dans son sac en plastique bleu limite fluo !
Et le petit chinois a été trouvé le jour même suite à mon coup de fil... c'était en lien avec un crucifix !

Voilà comment en ne voyant pas l'énigme de l'autre et en étant dans deux départements différents, la communauté cistique fonctionne malgré tout !
Cisteuses et cisteurs... tous frères ?


Commenter cet article

Lili P. 09/03/2009 15:26

Et quand Houston est récalcitrant et qu'il appelle en vous demandant expressément de RENTRER TOUT DE SUITE BON SANG IL VA FAIRE NUIT VOUS ETES FOLLES OU QUOI, alors qu'on approche enfin du but, on fait quoi ?Mort à Houston moi je dis.

ovive 18/01/2009 15:41

ça me rappelle le jour où je suis allée dénicher "la volatilociste" héraultaise de Bob82 J'avais pourtant tous les documents et outils nécessaires : l'énigme, la carte, la boussole. La carte n'était sans doute pas assez précise (je l'avais imprimée sans vérifier l'échelle).J'ai donc téléphoné à Ado', qui ne connaissait pas du tout le coin. Personne d'autre n'aurait pu de toutes façons (à part le cacheur) me guider sur le final, vu que cette ciste n'avait pas encore été trouvée.Quel dialogue de sourds ! C'était terrible ! "tu vas trouver un chemin à droite.. - non à gauche ! je cherche à gauche depuis tout à l'heure, je n'ai pas zoomé assez sur ma carte.. - non à droite quand tu descends, - oui mais là je monte, - il te faut descendre, .." Monter pour elle qui consultait la carte sur Geoportail, c'était aller vers le Nord. Monter pour moi qui étais sur le terrain, bien pentu, c'était monter la côte (en direction du sud !)Quelles rigolades !